Attention à l’invasion du frelon asiatique : que faire ?

Nuisible pour notre écosystème et pour nos apiculteurs, le frelon asiatique sévit sur le territoire français depuis maintenant deux décennies. Il est temps de comprendre comment lutter efficacement contre cette espèce invasive.

L’invasion continue des frelons asiatiques

Depuis leur apparition en il y a 20 ans, les frelons asiatiques se sont rapidement proliférés et sont maintenant un problème majeur pour notre écosystème. Les apiculteurs français sont particulièrement affectés par ce fléau, les frelons asiatiques étant responsables de la de milliers d'abeilles chaque année.

L’éradication : savoir choisir le bon moment

La lutte contre les frelons asiatiques est un combat à mener avec stratégie. Le moment idéal pour agir est au printemps, lorsque les femelles sortent de leur hibernation et commencent à construire de nouveaux nids.

Lire aussi  Attention ! Votre facture d'électricité pourrait vous effrayer !

L’intervention d’un professionnel : une nécessité

Exprimer son courage face à un nid de frelons asiatiques en tentant de le détruire soi-même n'est pas la meilleure solution. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour ce type d'intervention. Le coût de cette opération se situe généralement entre 150 et 200 euros.

Des aides financières pour la destruction des nids

Face à l'ampleur du problème, plusieurs collectivités proposent des aides financières pour la destruction des nids de frelons asiatiques. Ces dispositifs d'aide sont offerts par les départements, les agglomérations et certaines communes. Les montants varient en fonction des localités. Par exemple, la Drôme propose jusqu'à 20 euros d'aide, l'Eure jusqu'à 30 euros, la Somme et le Grand Reims jusqu'à 80 euros et le Cœur de Flandre Agglo jusqu'à 200 euros. Ces aides sont, en général, cumulables.

Le piègeage : une méthode déconseillée

Malgré le souhait de nombreux particuliers d'agir contre les frelons asiatiques, l'utilisation de pièges pour capturer ces insectes est déconseillée. Cette méthode n'empêche pas la formation de nouveaux nids et elle a un négatif sur la biodiversité en raison de la capture d'autres insectes pollinisateurs.

4.8/5 - (11 votes)

Laisser un commentaire

Partages