Attention, les syndicats agricoles déclenchent une guerre totale !

Les syndicats agricoles sont sur le pied de guerre avec une série de manifestations et actions qui s'étalent sur un mois. Cette mobilisation débute à la veille du Salon de l'agriculture de Paris, le 23 février, pour prendre fin le 23 mars avec une marche organisée par la FNSEA et le JA à Paris.

Mouvements de protestation sur l’ensemble du territoire

Les actions ne se limitent pas à la capitale. Des mouvements ont été signalés sur l'A62 aux abords d'Agen et Montauban, ainsi qu'à la préfecture de Rennes. À Saint-Brieuc, la préfecture a vu débarquer des tracteurs déversant des bennes de terre. Des perturbations de la circulation ont été notées par la préfecture des Côtes-d'Armor.

Notons aussi que certains supermarchés Leclerc ont été pris pour cible. À Yzeure, par exemple, des agriculteurs ont retiré des étals tous les produits comportant des matières premières d'origine étrangère.

Lire aussi  Alerte : controverses et colères dans le nouveau gouvernement d'Attal !

Le siège de Lactalis envahi

En particulier, le siège du groupe Lactalis à Laval a été investi par une centaine de membres de la Confédération paysanne. Leur objectif : une revalorisation du prix du lait. Malgré l'intervention des CRS, qui ont ordonné aux agriculteurs de quitter les lieux, le syndicat a fait preuve d'une grande détermination.

Des attentes vis-à-vis du gouvernement

Les syndicats agricoles sont en attente de l'application des annonces faites par Gabriel Attal. Il en va de même pour la présence de Emmanuel , attendu au Salon de l'agriculture le samedi. De nombreuses voix s'élèvent au sein du monde agricole pour dénoncer une manipulation du gouvernement dans sa manière de présenter les solutions à la agricole. De son côté, la Confédération paysanne a formulé une demande spécifique : l'interdiction de vendre le lait en dessous du prix de revient.

Une mobilisation qui ne fait que commencer

La préfecture de Paris a refusé une le jour de l'ouverture du Salon de l'agriculture. Pour autant, les syndicats agricoles ont annoncé d'autres actions pour ce jour. Le mouvement est donc loin de s'essouffler et promet de marquer fortement cette période de Salon de l'agriculture.

4.4/5 - (37 votes)

Laisser un commentaire

Partages