“Découvrez pourquoi toutes les offres d’emploi devront afficher le salaire!”

En dépit d'un taux de chômage avoisinant les trois en , les entreprises rencontrent des obstacles pour recruter. Cette contradiction est en partie due à un décalage entre les offres d'emploi et les aspirations des chercheurs d'emploi concernant le temps de travail, les conditions de travail, le télétravail et le salaire.

Une bientôt obligatoire transparence salariale

Face à cette inadéquation, une mesure est entrée en vigueur pour rendre les offres d'emploi plus attractives. D'ici le 7 juin 2026, toutes les plateformes de recherche d'emploi, y compris Pôle emploi, Indeed et Welcome to the Jungle, seront tenues d'afficher sur leurs offres le salaire proposé ou une fourchette de salaire.

Les termes évasifs “Selon profil” n'auront plus leur place dans la partie financière de l'annonce. Cette mesure répond à une exigence de l'Union européenne en matière de transparence salariale.

Lire aussi  Démissionner et toucher le chômage ? C'est possible !

La transparence, avantage ou inconvénient?

En date du 5 septembre 2023, moins d'une offre sur cinq sur Indeed indiquait le salaire. Bien que la transparence salariale soit généralement considérée comme une avancée positive pour les relations entre les entreprises et leur personnel ainsi que pour la rétention des talents, elle ne fait pas l'unanimité.

Notamment, certains acteurs de la profession des ressources humaines sont sceptiques. Ils soulignent que les sont souvent dissimulés pour éviter les conflits internes. Effectivement, les variations de salaire peuvent être justifiées par des différences dans l'offre initiale et les détails du poste.

Enfin, le sujet de la transparence salariale soulève des questions plus vastes sur la vie privée et les droits constitutionnels. Il est sans aucun doute l'objet d'une réflexion et d'un débat plus larges à poursuivre.

4.7/5 - (15 votes)

Laisser un commentaire

Partages