La France fait exploser le nombre d’expulsions d’étrangers en 2023 : pourquoi ?

La migratoire de la France en 2023 a révélé une augmentation significative des expulsions d'étrangers délinquants. Révélant des chiffres en hausse par rapport aux années précédentes, cette tendance est le résultat direct de la loi adoptée en début d'année.

En 2023, la France a expulsé 4 686 personnes, marquant une augmentation de 30% par rapport à l'année précédente. La majorité de ces expulsions concernaient des délinquants étrangers, excluant ainsi les expulsions en lien avec la prévention de la radicalisation terroriste.

Les régions d’origine des expulsés

Les statistiques montrent que le Maghreb, l'Afrique subsaharienne et l'Europe centrale sont les régions d'où proviennent le plus grand nombre d'expulsés. Ce constat vient souligner la diversité des origines des personnes concernées par ces mesures d'expulsion.

Nouvelle loi en vigueur

Entrée en vigueur en janvier 2023, la loi immigration a modifié le paysage juridique français en élargissant les critères d'expulsion. Désormais, les personnes en situation régulière peuvent également être visées par ces mesures. De même, les individus arrivés en France avant 13 ans ou ayant un conjoint français ne sont pas exemptés de ces nouvelles règles.

Lire aussi  Alerte ! Le chèque énergie en danger à l'horizon 2024

Réaction du ministre de l’Intérieur

Face à ces chiffres, le ministre de l'Intérieur s'est félicité de ces et a demandé une accélération des expulsions. Il estime que ces mesures sont nécessaires pour maintenir l'ordre public et la sécurité du pays.

Critiques de la Cour des comptes

Alors que le ministre célèbre ces résultats, la Cour des comptes a, quant à elle, critiqué la politique migratoire du pays. Selon elle, les résultats obtenus sont médiocres au regard des moyens financiers engagés. Préconisant une meilleure gestion de ces fonds, elle appelle à une révision de la politique migratoire actuelle.

4.7/5 - (25 votes)

Laisser un commentaire

Partages