Le fléau troublant de la violence chez les adolescents s’intensifie!

La violence des adolescents est un phénomène croissant qui semble gagner en ampleur. Un exemple frappant est le meurtre récent de Matisse, 15 ans, à Châteauroux, commis par un autre jeune de son âge. Ce fait divers choquant n'est malheureusement pas isolé et force à s'interroger sur les réponses à apporter face à cette problématique.

Le “Grenelle” sur les violences des mineurs présenté par Gabriel Attal

Face à l'augmentation des violences perpétrées par des mineurs, le premier ministre Gabriel Attal a dévoilé les objectifs du “Grenelle” sur le sujet. Celui-ci vise à apporter des solutions pour endiguer ce phénomène inquiétant.

L’Excuse de minorité : Une source de débats

L'excuse de minorité, prévue par l'article 122-8 du code pénal, est actuellement au coeur de nombreuses discussions. Elle offre une atténuation de peines pour les mineurs capables de discernement, généralement ceux de plus de 13 ans. Les moins de 13 ans sont, eux, souvent considérés comme incapables de comprendre la portée de leurs actes.

Lire aussi  13 millions d'euros à gagner ce samedi : Que faut-il savoir ?

La loi prévoit ainsi que la peine privative de liberté supérieure à la moitié de la peine encourue n'est pas applicable. Pour les de 13 à 16 ans, une diminution de peine est systématiquement appliquée, tandis qu'elle n'est pas automatique après 16 ans.

La fin de l’excuse de minorité ?

La question de mettre un terme à l'excuse de minorité est largement débattue. Des personnalités politiques telles que , leader du , ou Xavier Bertrand, président des Républicains des Hauts-de-France, soutiennent cette position. Plusieurs maires de droite touchés par des drames impliquant des mineurs se sont également exprimés en sa faveur.

Le gouvernement, représenté par Gabriel Attal, a affirmé être ouvert à ce débat.

Réactions des syndicats de magistrats

Face à ces discussions, l'inquiétude grandit parmi les syndicats de magistrats. L'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF) est notamment contre l'idée d'abandonner l'atténuation de la peine pour minorité.

4.2/5 - (17 votes)

Laisser un commentaire

Partages