Non, vos dépenses ne seront plus jamais les mêmes à partir de 2024 !

Face à une hausse générale des à compter du début de l'année 2024, de nombreux changements sont à prévoir pour les et bénéficiaires de prestations sociales. Les dépenses quotidiennes et les factures connaîtront une inflation plus importante.

Une augmentation des dépenses contraintes

Les dépenses incontournables, telles que les frais de logement, d'énergie, de transport, de santé et de communication, s'apprêtent à connaître une hausse importante. Elles s'accapareront entre 30 à 60% du budget mensuel des ménages, une proportion loin d'être négligeable.

La taxe foncière en hausse

L'année 2023 a déjà connu une hausse minimale de 7.1% de la taxe foncière, une hausse qui a été plus importante dans certaines villes. Pour l'année 2024, une prévue de 3.9% est à anticiper. Ces calculs sont basés sur l'inflation, permettant ainsi de vous donner un aperçu des nouvelles factures en fonction de l'ancien montant.

Lire aussi  Vous êtes enseignant, militaire, agent d'hôpital ? Découvrez la Prime qui vous attend !

Hausse supplémentaire : une option possible pour les communes

Les communes et intercommunalités auront la possibilité d'opter pour des hausses supplémentaires. La décision devrait être prise avant le 15 avril 2024. Trois options s'offrent à elles : pas de hausse supplémentaire, une augmentation plus importante ou, dans de rares cas, une baisse.

Prélèvement mensualisé de la taxe foncière

Pour faciliter le paiement de cette taxe, le prélèvement mensualisé de la taxe foncière sera possible jusqu'au 31 décembre 2023. Le prélèvement commencera chaque mois à partir de février, avec un montant basé sur le coût de la dernière taxe foncière. Une régularisation sera effectuée en novembre et décembre.

4.6/5 - (13 votes)

Laisser un commentaire

Partages