Guinée -SANTE : «le système de surveillance épidémiologique tarde encore à être performant » (OMS)

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/SOCIETE by

Conakry, le 7 Février 2018 – Le Ministre de la Santé, Abdourahamane Diallo a procédé ce mercredi à l’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement de surveillance épidémiologique en Guinée.

L’Objectif global de cette démarche vise à renforcer le système de réponse à d’éventuelles épidémies et urgences sanitaires. Les travaux ont été lancés en présence de certains diplomates, des hauts cadres du ministère de la santé et des partenaires techniques et financiers de la Guinée.

A Cette occasion, le chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé en Guinée, Alfred KI-ZERBO, Représentant également de l’OMS a salué le leadership du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé qui a permis la tenue de cet atelier.

Rappelant les leçons tirés de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola ayant endeuillée et mis à genoux le relèvement économique dans les pays les plus affectés, le chef de file des partenaires techniques et financiers de la Guinée a déclaré « qu’il revient aux partenaires de mettre en œuvre chacun selon son mandat, les engagements pris à l’assemblée générale des Nations Unies ».

Selon lui, en dépit des progrès enregistrés et des leçons apprises de l’épidémie à virus Ebola, le système de surveillance épidémiologique tarde encore à être performant, conformément au RSI et à la SIMR. Pour Alfred KI-ZERBO, seul un système de surveillance épidémiologique performant permet une alerte, une détection précoces et une réponse efficace face aux épidémies. Poursuivant son adresse, Monsieur KI-ZERBO a tenu à rassurer de la disponibilité de l’ensemble des partenaires techniques et financiers à soutenir d’avantage la Guinée dans ses efforts de renforcement du système de Santé.

Prenant la parole à son tour, le Ministre de la Santé, a placé cet atelier dans son contexte. Abdourahamane Diallo a rappelé que ces travaux permettront entre autres :

– de mettre en exergue les liens fonctionnels entre les différents acteurs intervenants dans la gestion des épidémies en Guinée ;

– Présenter et optimiser le fonctionnement du Ministère de la Santé et de ses structures telles que l’ANSS, l’Institut National de Santé Publique, etc. dans la lutte contre les maladies à potentiel épidémique en Guinée ;

– Identifier les duplications et définir, de façon concertée et en tenant compte des moyens disponibles au niveau de chaque partenaire les actions à mettre en œuvre pour éviter la duplication des rôles et mandats ;

– Définir les modalités de suivi à utiliser par les acteurs agissant dans le domaine de la Santé pour assurer la collecte et le partage des informations ;

– Etablir les mécanismes et les outils de communication et la feuille de route pour les actions à mettre en œuvre pour améliorer le système de réponse aux urgences épidémiologiques.

Par ailleurs, Abdourahamane Diallo, a invité tous les participants à s’impliquer fortement dans l’atteinte de ces objectifs. « Au vue de la qualité des intervenants, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les travaux seront productifs, fructueux et aboutiront à des recommandations pratiques dit-il ». Pour finir, le Ministre de la Santé a exprimé sa profonde gratitude aux différents partenaires du système de Santé, particulièrement au PNUD pour son assistance technique dans le renforcement institutionnel de l’ANSS, et la coopération Japonaise pour l’organisation et la tenue de cet atelier.

A court et moyen termes, il s’agira pour les partenaires, d’appuyer la préparation et l’élaboration du plan national de sécurité sanitaire suite à l’évaluation du RDI, de la stratégie de financement de la Santé vers la CSU, de la politique de santé communautaire et la mise en œuvre du Pipeline Rural 2018-2022.

Cellule de Communication du Gouvernement

Facebook Comments

Email : guineetime@gmail.com Contact : info: (+224) 631 51 51 88 / 664 23 06 18 / camaraisma2000@yahoo.fr / amkooltoure@gmail.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*