Report « sine die » de la conférence de l’opposition : une décision qui surprend quelques leaders

0
15

Opposition chez cellouA la dernière minute, ce lundi matin, l’opposition républicaine a décidé du « report sine die » de sa conférence de presse très attendue sur la « situation sociopolitique » du pays. Une décision qui a surpris quelques leaders de la même opposition déjà présents sur les lieux.

 

Il doit y avoir une anguille sous roche ! Normal que la branche  la plus dure de l’opposition républicaine décidé d’un report d’un activité ! Mais le monde médiatique présent ce matin à la Maison de la presse est resté pantois lorsque certains leaders politiques ont appris, comme Toto, cette décision sur place.

Ils n’ont le choix que de prendre leurs mobiles pour demander des explications. Au sein de l’opposition, disait un opposant qui a claqué la porte, des décisions appartiendraient à deux ou trois têtes, pas plus.

« Des réglages de dernières minutes »

Le consensus à trouver sur tous les points et décisions à annoncer, telle pourrait être une des causes à ce report du moins  retentissant et qui fait jaser. Selon un député issu de l’opposition, il restent « des derniers réglages » à faire au sein du groupe, avant l’annonce officielle.

En croire notre source, Sydia Touré, Cellou Dalein Diallo et autres voudraient exiger de leurs représentants à la commission électorale (CENI), la suspension de leur participation jusqu’à nouvel ordre. Le problème, ces commissaires qui ont pris du goût aux honneurs dus à leurs rangs dans cette institution stratégique sont sceptiques.

Lors de leur conférence de presse, il y a quelques jours, deux dames toutes commissaires  de la CENI, issues de l’opposition, ont rappelé que « la politique de la chaise vide » ne mène nulle part. C’est tout dire !

L’opposition voudrait largement discuter de cette question avec les personnes concernées avant d’annoncer sa décision, publiquement.

Le second noeud gordien est la même décision qui est en vue au niveau de l’Assemblée nationale. Le hic, si les Honorables députés du groupe parlementaire des Libéraux sont prêts à une « suspension temporaire » de leur participation aux activités parlementaires, ceux du groupe républicain, en croire notre source, sont hésitants.

Ces divergences internes, sont de nature à être élucidées et traitées à l’interne avant la publication de toute décision, nous apprend-on.

Le chronogramme électoral, tel décidé par la commission électorale, provoque l’ire de l’opposition qui voudrait l’organisation des communales avant les présidentielles fixées au 11 octobre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici