Guinée : Moussa Dadis Camara abandonne tout…

0
48

Dadis boubou blancMoussa Dadis Camara a déclaré que les autorités guinéennes lui interdisent de rentrer en Guinée. Selon lui, l’avion qui le transportait a été dérouté mercredi vers Accra sur ordre de Conakry.

Il a rappelé que le pouvoir guinéen lui avait déjà refusé de prendre part aux obsèques de sa mère.
Sur la question de sa candidature à la présidentielle et son alliance politique avec l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, Dadis Camara a dit souhaiter rentrer dans son pays pour se soumettre aux décisions des institutions nationales.

Il a exprimé son intention de répondre devant la justice guinéenne, après son inculpation en juillet dans le cadre de l’enquête sur un massacre intervenu le 28 septembre 2009 alors qu’il était au pouvoir.
Au moins 157 personnes avaient été tuées lors d’un meeting de l’opposition.

« Même lorsque la justice guinéenne était venue à Ouaga, j’avais la possibilité de refuser de coopérer. Mais ce serait fustiger la justice guinéenne », a-t-il expliqué. Va-t-il essayer une nouvelle fois de rentrée en Guinée ?
« Je ne voudrais plus forcer », a-t-il répondu.

Le président guinéen Alpha Condé s’est, pour sa part, refusé à tout commentaire sur le retour manqué de Dadis Camara en Guinée.

« Je ne commenterai pas l’histoire de Dadis » a-t-il lancé à la presse au palais présidentiel jeudi.

A propos de la menace de plainte soulevée par l’avocat de Dadis contre les Etats ivoirien et guinéen, Alpha Condé est catégorique. « Il est libre de porter plainte ou pas » estime le président guinéen.

Dadis renonce à la présidentielle

L’ancien chef de la junte guinéenne Moussa Dadis Camara a annulé sa candidature à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. C’est son avocat Me Jean Baptiste Jocamey Haba qui a fait l’annonce sur la chaîne francophone Tv5.

«Le dépôt des dossiers de candidature à l’élection présidentielle prend fin mardi le 1er septembre. Donc, il n’y a plus de raison que le président Dadis Camara ait le temps matériel de déposer sa candidature à cette présidentielle »

«En bloquant le président Dadis Camara à l’aéroport d’Accra, c’est une leçon qu’il n’oubliera jamais. Ce n’est pas une renonciation, c’est plutôt un empêchement dont les autorités guinéennes sont les seules responsables », a dénoncé Me Jocamey Haba

BBC et GuinéeTime

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici