Mairie de Matoto : l’aveu d’impuissance d’Aliou Condé de l’Ufdg…

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Après l’élection contestée de Mamadouba Tos Camara à  la tête de la marie de Matoto, le secrétaire général du principal parti de l’opposition a dit que cette élection est une honte pour la démocratie guinéenne.

Aliou Condé à dit ses impressions à guineetime.com :

« C’est une honte pour toute la Guinée parce qu’à  l’extérieur, on ne fera pas la différence entre le RPG et l’UFDG, on dira en Guinée, la démocratie est encore à  l’âge de la pierre taillée en matière d’élection. C’est de ça moi j’ai honte, c’est ce qui me gène. Qu’il y ait une élection d’un exécutif communal, que la presse ne soit pas invitée. Pire, même la représentante ou conseillère élue du Bloc Liberal qui était dans la salle, a été intimée de laisser son téléphone dehors. Donc, on ne veut aucun témoin, on veut faire un crime sans témoin » a-t-il regretté.

Plus loin, à cause du décès de Mohamed Koumandjan Keita, l’ancien maire de la dite commune, l’uns des conseillers du RPG-Arc- En- Ciel, le vote du jeudi 7 février devrait même être reporté,  selon  Aliou Condé. Il dira : « Le vote ne devrait pas avoir lieu hier à  cause du décès de Koumandjan Keita parce qu’il manque un dans le conseil. Les gens ne lisent pas les textes, le code des collectivités dit que lorsque le conseil communal est convoqué pour mettre en place l’exécutif, s’il ya des manquants, on ne fait plus l’élection. On est obligé d’organiser une election partielle pour remplacer celui qui est absent. Ce n’est pas une question de dire que le quorum est atteint, le conseil doit être au complet ».

Pour faire annuler désespérément cette election Mamadouva Toss Camara du parti présidentiel, l’Ufdg a déjà opté pour un recours en justice, ce qui à priori, est à saluer. Seulement, par la voix de son secrétaire général, l’Ufdg ne se fait pas d’illusion. Le parti n’a pas confiance à la justice guinéenne. L’Ufdg ne s’attend pas à ce que la justice dise le droit à l’endroit.

Aliou Condé l’a dit :

« On va déposer, mais on ne se fait pas d’illusion, nous voulons laisser des traces pour l’histoire de la lutte démocratique en Guinée. C’est nécessaire, il faut montrer que la justice n’est pas crédible, parce qu’on va déposer et elle va dire non ! Elle va dire, vous n’avez pas raison alors que tout le monde a vu ce qui s’est passé, alors c’est mieux que la justice dise qu’on n’a pas raison et que tout le monde sache qu’on ne peut pas avoir confiance en cette justice pour que demain les guinéens sachent quelle est l’ampleur du travail qu’on a à faire”.

Le parti de Cellou Dalein Diallo à déjà  déposé plainte ce vendredi 08 février au tribunal de Mafanco. L’objectif de cette démarche vise, selon Aliou Condé  est de montrer la faiblesse de l’appareil judicaire de la Guinée.

Moussa Rama

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.