• Deguerpi-1.jpg
  • deguerpi-2.jpg
  • deguerpi-3.jpg

Des déguerpis dépités à Koloma : “Le ministre Kourouma ne nous a pas dit ça”

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/SOCIETE by

Conakry, Guinée : Les bulldozers sont entrés en action ce mercredi au centre directionnel de Koloma pour dégager les occupants illégaux, comme les qualifient le ministre de la ville et de l’Aménagement du Territoire, Ibrahima Kourouma.

A l’aide des Caterpillar et autres engins du génie civil, quelques bâtiments ont été démolis sous le regard impuissant de leurs propriétaires. Sous le choc, Alpha Oumar Diallo, ancien commandant de l’armée guinéenne qui dit habiter dans cette zone depuis 1965, se dit très surpris de la décision du ministre Kourouma par rapport à cette démolition.

Il déclare que la mission du département de la ville était bel et bien passée dans le quartier la semaine passée. Mais dit que c’était pour informer les autres habitants de l’autre côté de la même zone, où sont entassés les tas de ferrailles.

A notre étonnement, hier on voit débarquer plusieurs personnes qui ont de l’ancre rouge et qui mettaient des croix sur les bâtiments. On leur a demandé pourquoi ceci, ils ont dit d’aller nous adresser à l’Habitat. Donc, on a été étonné du fait que le ministre ne nous a pas dit ça. C’est très dommage » s’est t-il lamenté.

Plus loin, c’est Amadou Cherif Diallo, qui dans la précipitation essayais de récupérer quelques objets importants dans une boutique avant le passage des machines sur son seul et unique espoir dit- il.

Si on détruit ma boutique ici, ou est-ce que je vais aller ? Savent-ils combien de personnes j’ai à nourrir ? Je n’ai nulle part où aller maintenant, je m’en remets à Dieu », lâche ce dernier, complètement en larmes.

Assis à sa terrasse au secteur 5, un sexagénaire dit vouloir mourir si quelqu’un se hasarderait à toucher sa maison.

«Je ne ferai sortir rien de ma maison, s’ils sont forts, ils n’ont qu’à me trouver dans ma maison, ils s’auront que je suis prêt à mourir ici. Je ne bougerai d’un in iota » s’est-il juré.

Selon le ministre Ibrahima Kourouma, ces opérations de déguerpissement se poursuivront durant dix(10)  jours. C’est la prévision. Sauf qu’en fin de compte, un grand désespoir est né dans ces familles qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.