Conakry, Guinée : Les violences survenues ces derniers jours à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays font réagir la classe politique.

Bah Oury affirme que le gouvernement est le seul responsable de cette recrudescence de la violence en Guinée. Pour le justifier, il met l’accent sur la réforme constitutionnelle.


Bah Oury est formel, ces violences étaient évitables en renonçant à la modification constitutionnelle quand il a été joint ce mercredi 15 janvier par notre rédaction.


« Il y a une constitution, on sait dans quelles conditions ,avec des sacrifices de plusieurs centaines de personnes qui ont été tuées, que nous avions pu parvenir à stabiliser le pays avec une constitution qui nous a permis d’avoir un président de la République élu pour les deux (2) mandats. Bon Dieu ! pourquoi remettre cela en cause au risque de plonger le pays dans le désastre. Donc, ce qui arrive, la responsabilité est bien située » a confié le leader de l’UDD.

Par ailleurs, le fondateur de l’UFDG regrette les violences survenues mais invite à ne pas du tout ignorer leurs sources.


« Si un opprimé résiste, sa colère peut être destructrice, donc, il faudrait que l’oppresseur, si c’est lui qui est le gouvernement, sache ce qu’il doit faire pour ne pas qu’il ait des opprimés dans son propre pays (…) Le gouvernement est devant deux (2) responsabilités : il a la mission d’assurer la sécurité des biens et des personnes. Il est entrain par l’organisation, d’un coup d’Etat, de remettre la stabilité de l’Etat en cause. Ça il faut qu’on le leur rappel parce que ce sont t eux qui sont responsables de la violence qui est en cours dans le pays à l’heure actuelle » Soutient l’ancien proche de Cellou Dalein Diallo.


Pour Bah Oury, partout en Guinée, c’est de la mauvaise gouvernance, de la tricherie ou tout simplement un petit clan qui est resté au pouvoir par tous les moyens possibles qui seront les causes d’une déstabilisation du pays.

Moise Rama Fils

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here