Conakry, Guinée : Cette troisième journée de manifestations du FNDC  a été une fois encore largement  suivie ce mercredi 15 janvier 2020 dans la commune urbaine de Labe.

Le constat révèle que les activités restent  paralysées excepté  au niveau de l’administration et au marché de légumes (yeinguemaa) .

Les jeunes manifestants quant à eux continuent d’ériger des barrages sur les axes routiers pour réclamer de l’argent aux pauvres citoyens.

Pour recueillir son avis sur cette situation qui prévaut actuellement dans la cité de karamoko Alpha,  nous avons tendu notre micro à l’Inspecteur régional des affaires religieuses, qui dans son allocution, a lancé un appel aux citoyens. 

« Nous demandons à tout un chacun, partout où il se trouve, de tout faire pour ne pas que celà dure chez nous. Nous demandons aux parents d’implorer Dieu pour que les enfants puissent adopter le bon chemin parce que c’est une bénédiction d’avoir des progénitures. Alors, il faut leur donner une bonne éducation c’est d’ailleurs une obligation pour nous parents. Nous implorons Allah pour ne pas que ces tueries se poursuivent car sinon il n y aurait pas d’adultes demain. Que Dieu nous en préserve. Que personne n’accepte d’ôter la vie de son prochain. Tuer une personne est un énorme péché qu’elle soit musulmane ou non, parceque si quelqu’un est responsable de la mort de son prochain, le châtiment s’abattra sur l’auteur ici dans ce monde et à l’au-delà

Que le tout Puissant nous en préserve. Nous exhortons aux jeunes d’agir avec prudence parce que chacun sait ce qu’il veut .Sortir manifester , nous savons tous que c’est un droit légitime mais procéder au vandalisme que ça soit des biens publics ou privés c’est anormal.

Nous demandons aux gouvernants, gouvernés et  opposants tous les guineens en un mot, que chacun fasse de son mieux pour que la paix s’installe dans notre pays qui est un bien commun « , conclut Elhadj Mamadou Badrou Bah.

 Il faut noter qu’en cette troisième journée de manifestations du FNDC, encore des accrochages ont été enregistrés par endroits dans la commune urbaine de Labe. 


Aissatou Diallo Labe pour guineetime 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here