« Etienne Soropogui est d’accord que ses propos sont personnels » déclare le porte-parole de CENI

in ACTUALITES/FLASH INFO/INTERVIEW/POLITIQUE by

Suite à la sortie mediatique du directeur des opérations de la CENI et le communiqué de recadrage de l’instition via un communiqué, le porte-parole de la CENI, Francis Koulemou apporte ici des précisions au micro de guineetime.com. C’était ce mardi matin.

Selon Francis Koulémou, la CENI est une institution nationale organisée, fonctionnant sur la base de structures. Pour ce fait, il n’est permis à aucun commissaire de tenir des propos l’engageant.

« À la CENI il y a des organes, il y a des instances. Il n’est pas permis à un commissaire de sortir et de tenir des propos pour engager l’institution alors qu’il n’en a pas la qualité. Donc le communiqué c’était dans ce sens-là, pour apporter des précisions à l’opinion nationale, comme quoi nous déclinons, autrement nous dégageons la responsabilité de la CENI parce que les propos qu’Etienne a tenus, il ne les pas tenus en qualité de porte-parole, pas en qualité de membre du bureau exécutif, encore moins du rapporteur ou même le président qui sont les seuls officiellement autorisés à parler au nom de la CENI. Et donc comme il est difficile pour les citoyen de faire la démarcation entre monsieur Etienne Soropogui citoyen ordinaire comme tout le monde et monsieur Etienne Soropogui directeur des opérations, donc commissaire, c’est pourquoi nous avons fait ce communiqué-là pour préciser que les déclarations de Etienne ne sont pas conçues, ni autorisées, encore moins validées par aucune instance de la CENI », a declaré Francis Koulémou.

En conséquence, le porte-parole de la CENI affirme que si l’institution veut parler de façon officielle, il y a des personnes habilitées à parler en son nom et pour son compte.

« Ce sont des propos qui lui sont seul imputant et non à la CENI. Et nous avons tenu à préciser que si la CENI veut parler de façon officielle, moi je suis le porte-parole, cela a été annoncé publiquement par décision officielle du président et donc validé par l’assemblée ou alors le président lui-même, qui peut engager l’institution de façon officielle ou alors le rapporteur donc du bureau de la CENI, voilà les personnes habiletés à parler au nom et pour le compte de la CENI. Et donc Etienne avait été entendu au bureau et il est d’accord que ses propos sont personnels à lui seul et n’engagent pas l’institution », précise le porte-parole.

Pour monsieur Koulémou, nul ne peut plaider la cause d’autrui. Sur ce fait, la CENI dément complètement les propos de son directeur des opérations.

« S’il y a un magistrat qui estime être soumis à une pression quelconque pendant l’exercice ce son activité, c’est à celui-ci de dénoncer, nous ne sommes pas porte-parole d’un quelconque magistrat, donc nous démentissions complètement ces propos d’Etienne Soropogui parce que nous ne sommes pas habiletés à agir au nom et pour le compte d’autrui. Nous ne sommes pas avocat de quelqu’un, nous nous sommes une institution technique, qui travaille à organiser des élections. Donc la CENI n’est pas dans la logique d’Etienne et les propos d’Etienne Soropogui n’engagent que monsieur Etienne Soropogui tout court », a confié le porte-parole de la CENI.

Fatoumata Camara pour Guineetime

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.