Guinée : Sur la nouvelle CENI, rien ne va plus à l’opposition

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Conakry, Guinée : La problématiques  de la mise en  place de la nouvelle CENI divise les membres de l’opposition. Les grands partis politiques ne sont pas encore sur la même longueur sur le quota à repartir.

Ce sujet d’ailleurs était placé en pôle position à la plénière de l’opposition. Tout comme la fin du mandat des députés, la déclaration sulfureuse de l’ambassadeur de la Russie sur le troisième mandat. Ce jeudi 10 janvier au quartier général de l’union des forces démocratiques de Guinée à Hamballaye, le chef de file de l’opposition a levé un coin de voile sur le dossier.
C’est  une lettre du ministre de l’Administration du  territoire et de la décentralisation qui a été adressée au  chef de file de l’opposition, lui demandant de transmettre la liste de sept commissaires devant représenter l’opposition dans la nouvelle CENI.
Selon Cellou  Dalein, le général bourema Condé a signifié que les partis politiques pouvant assister à la désignation pour représenter la CENI, doivent participer aux élections présidentielles de 2010 et 2015 et législative de 2013, et aussi des partis qui ont deux députés.

Donc Il s’est avéré qu’il y avait trois partis, qui pourraient donc désigner des représentants. C’est l’UFDG, l’UFR et le PEDN. Nous avons invité ces partis à venir pour essayer de voir comment on applique la nouvelle loi sur la CENI. L’UFR et le PEDN ont répondu. Une première discussion, on s’est pas mis d’accord sur le quota à attribuer à chaque parti. On a dit que c’est au prorata des élections législatives et de la présidentielle. Donc le calcul est facile à faire.

Dans ce résultat, l’UFDG avait droit à 5,53 commissaires, l’UFR 1,14 commissaires et PEDN 0,33. Il y a une disposition de la loi qui dit qu’il faut un minimum de trois partis et il y avait trois partis qui satisfaisaient les trois conditions” affirme le chef de file de l’opposition.

Il a poursuivit : “Donc on a estimé que l’UFDG qui a 5,53 et qui peut prétendre à 6, peut renoncer à ses 0,53 et l’UFR, qui a 1,14 pouvait renoncer à ses 0,14 pour que le PEDN puisse compléter et obtenir un commissaire. Le PEDN a accepté et désigné son représentant, le parti UFR nous a informé que lui il transmet la liste de ses candidats à qui de droit et a donné les noms de deux candidats. Nous on a transmis la liste des 5 de l’UFDG et celui du PEDN. Malheureusement, le ministre a dit qu’il faut qu’on s’entende. Donc ce courrier nous est parvenu hier. Il dit qu’en attendant, lui il va mettre en place une CENI partielle jusqu’à ce que l’opposition s’entende”. 

Le chef de file de l’opposition n’a pas manqué de se prononcer sur  “les meilleurs voeux  de l’ambassadeur russe adressés au président Alpha Condé, qui selon lui, s’est interféré dans les affaires intérieures de la Guinée en se portant défenseur du troisième mandat”.
Le président de l’UFDG invite les autres chefs de missions diplomatiques ) prendre position face à cette situation par ce que l’ambassadeur russe a parlé en leur nom.
“Nous allons aussi saisir le gouvernement russe pour faire état de cette prise de position” a déclaré Cellou Dalein.
Aminata Babou Condé
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.