Les Français ont-ils vraiment perdu en pouvoir d’achat en 2022 ?

La situation économique en a connu des bouleversements majeurs entre 2021 et 2022, avec un significatif sur le pouvoir d'achat des . Décryptage.

Rétraction inédite du salaire net moyen

Le salaire net moyen a connu une baisse de 1% entre 2021 et 2022, selon les chiffres de l'INSEE. Cette régression marque le plus grand recul constaté au cours des 25 dernières années.

Une inflation supérieure à l’augmentation des salaires

En 2022, bien que les salaires aient augmenté en moyenne de 4,2%, l'inflation a bondi à 5,2%. Cette inflation supérieure à l'augmentation des salaires a conduit à une diminution du pouvoir d'achat pour de nombreux salariés.

Lire aussi  Factures en hausse : Augmentation de salaire en 2024, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Le cas du salarié au salaire médian

  • En 2021, un salarié touchant le salaire médian percevait 2012€ nets par mois. En 2022, malgré une augmentation de salaire à 2091€ nets, l'inflation a eu pour effet de réduire le salaire réel à 1982€.
  • Le résultat de cette situation est une perte de pouvoir d'achat de 30€ par mois, soit 360€ sur l'année.
  • Il faut aussi noter que ces salariés avaient déjà constaté une perte de salaire réel entre 2020 et 2021, avec 300€ en moins sur un an.

Le cas des salariés au SMIC et des bénéficiaires de prestations sociales

Les salariés rémunérés au SMIC ont connu plusieurs revalorisations du salaire minimum par l'Etat au cours de l'année 2022. Ces augmentations ont été globalement au niveau de l'inflation, ce qui a évité une perte de pouvoir d'achat pour ces salariés. De plus, certains ont pu bénéficier de compléments de revenus grâce à des prestations sociales, revalorisées elles aussi au niveau de l'inflation en 2022.

Lire aussi  Alerte ! Des milliers d'utilisateurs de BNP Paribas dans le chaos

La situation des salariés du secteur public

En ce qui concerne les salariés du secteur public, leurs salaires ont augmenté en moyenne de 1,5% entre 2021 et 2022. Cependant, l'augmentation du point d'indice de 3,5% au 1er juillet 2022 a permis de compenser la perte de pouvoir d'achat subie en début d'année. En somme, si ces salariés ont dû faire face à une baisse de pouvoir d'achat en début d'année, ils ont pu voir leur situation se stabiliser en deuxième partie d'année.

4.1/5 - (39 votes)

Laisser un commentaire

Partages