Prélèvement DGFIP : Danger ! Votre banque va prélever de l’argent

Les titulaires de comptes bancaires, en particulier les propriétaires, sont prévenus : le DGFIP est en place et correspond à la taxe foncière. Une minimale de 7,1% est à prévoir pour tous les contribuables, qui atteint même des niveaux supérieurs dans certaines villes.

Information sur le prélèvement DGFIP

Les propriétaires ont déjà reçu, depuis la fin août, des avis leur indiquant le montant à régler. Le coût moyen s'établissant à plus de 900 € en 2023, un prélèvement important à ne pas prendre à la légère. A noter que la date de prélèvement est mentionnée dans l'e-mail de confirmation de l'ordre de paiement envoyée par la DGFIP. Il est donc recommandé de vérifier le solde de son compte afin d'éviter un éventuel découvert.

Modalités de paiement

Plusieurs options s'offrent aux contribuables. Ils peuvent opter pour le paiement dès réception de l'avis ou autoriser un prélèvement à une date ultérieure. Pour les propriétaires non-mensualisés, le prélèvement est effectué le 26 octobre 2023.

Lire aussi  Chèques-cadeaux de fin d'année : découvrez combien vous pouvez gagner!

Propriétaires mensualisés

Quant aux propriétaires mensualisés, ils ne sont pas en reste. Une hausse générale de la taxe est à attendre, et une régularisation sera établie par la DGFIP. Les prélèvements sont prévus pour les 16 octobre, 15 novembre et 15 décembre.

Adhésion au prélèvement mensuel

Il est également possible d'opter pour le prélèvement mensuel pour . Pour cela, il suffit d'effectuer la démarche sur le site des impôts avant le 15 décembre 2023 pour une mensualisation à partir de janvier 2024.

4.6/5 - (36 votes)

Laisser un commentaire

Partages