La Guinée lance la construction d’un nouveau barrage hydro-électrique de 515 MW

0
36
Le chef de l'Etat pose la première pierre
Le chef de l’Etat pose la première pierre

Guinée-Conakry : Le président guinéen Alpha Condé a lancé mardi, les travaux du barrage hydroélectrique de Souapiti d’une capacité de 515 mégawatts, qui sera construit par la société chinoise « China International Water and Electric Corporation » (CWE), a-t-on appris sur place.

 

La signature du protocole d’accord entre le gouvernement guinéen, représenté par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, et le groupe chinois China Three Gorges Corporation (CTG, les Trois Gorges), représenté par sa filiale CWE, a eu lieu le mardi 29 septembre, en présence du président Alpha Condé.

La construction du barrage de Souapiti permettra à la Guinée d’atteindre son indépendance énergétique sur le long terme, de développer son industrie et de s’établir comme exportateur d’électricité dans la sous-région.

Avec le double de la capacité du premier barrage Kaléta, soit 515 mégawatts, le barrage hydroélectrique de Souapiti a un coût global de 1,5 milliard de dollars américains.

Prévu sur le fleuve « Konkouré » cet ouvrage d’aménagement hydroélectrique sera réalisé dans un délai de 58 mois, soit près de 5 ans, avec une retenue d’eau prévue de 3,9 milliards de mètres cubes.

Au point de vue géographique, le barrage de Souapiti est situé à 6 km du barrage Kaléta et à plus de 170 km au nord de Conakry.

Une étude d’impact environnementale et sociale sera réaliséeafin de diagnostiquer l’impact du projet sur les populations riveraines et prévoir ainsi leur délocalisation et leur indemnisation vers de nouveaux sites d’habitations.

« Grâce à ce barrage, nous aurons le courant et nous allons développer notre économie, car il n’y a pas de développement sans électricité », a déclaré le président guinéen Alpha Condé, après la pose de la première pierre.

De même, M. Condé a dit que cette énergie que son pays va exporter vers les autres pays de la sous-région ouest-africaine comme la Gambie, va permettre de transformer les matières premières de ces pays sur place.

Il a souhaité développer et réconforter la coopération entre son pays et la Chine dans d’autres secteurs économiques et d’infrastructures.

« Autant la coopération sino-guinéenne se renforce, autant nous souhaitons que la coopération avec les autres pays se renforce pour nous faciliter la réalisation des autres barrages », a-t-il conclu. Fin

 

XINHUA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici