Guinée : vers la réouverture des plages et sites balnéaires de Conakry ?

0
32
Une vue de la plage de Taouyah
Une vue de la plage de Taouyah

L’Inspection Régionale de l’Habitat, du Tourisme et Artisanat (IRHTA) de la Ville de Conakry envisage la réouverture des plages et autres sites balnéaires de la capitale de la République de Guinée, a indiqué à l’AGP l’inspecteur régional, Fodé Ismaël Camara.

«Les portes et les fenêtres des plages et autres sites balnéaires de la ville de Conakry, évalués dans les normes, vont bientôt rouvrir à la jeunesse de la capitale après trois (3) années de fermeture», a déclaré l’inspecteur régional de l’HTA de la Ville de Conakry.

Il a ajouté, que «ces plages et sites retenus conformes ont leur part de contribution dans la résolution de la problématique du chômage en Guinée».

A la question sécuritaire, l’inspecteur régional a rassuré, qu’«à tous les échelons, toutes les dispositions sont prises, en dépit de la montée de l’insécurité dans la sous-région, histoire de délivrer la jeunesse de Conakry, qui en manifeste un grand besoin.

«Il existe des systèmes de fouille automatique à chaque pas des lieux publics, même au niveau des hôtels en construction dans la zone de Conakry», a-t-il précisé.

Pour Fodé Ismaël Camara, «le pays éprouve d’énormes ambitions en termes de développement de l’industrie hôtelière, touristique et artisanale en faveur de sa jeunesse».

A noter, que c’est à la suite d’un drame national survenu à Lambanyi dans la commune de Ratoma, que le gouverneur d’alors, commandant Sékou Resco Camara a pris la décision de fermeture temporaire de ces plages et sites de recréation des jeunes. Une décision qui a été entérinée par son successeur suite à un autre drame national survenu cette fois-ci à Rogbanè, toujours dans la même commune, causant la mort des plusieurs adolescents.

L’Inspection Régionale de l’Habitat, du Tourisme et Artisanat (IRHTA) de la Ville de Conakry envisage la réouverture des plages et autres sites balnéaires de la capitale de la République de Guinée, a indiqué à l’AGP l’inspecteur régional, Fodé Ismaël Camara.

«Les portes et les fenêtres des plages et autres sites balnéaires de la ville de Conakry, évalués dans les normes, vont bientôt rouvrir à la jeunesse de la capitale après trois (3) années de fermeture», a déclaré l’inspecteur régional de l’HTA de la Ville de Conakry.

Il a ajouté, que «ces plages et sites retenus conformes ont leur part de contribution dans la résolution de la problématique du chômage en Guinée».

A la question sécuritaire, l’inspecteur régional a rassuré, qu’«à tous les échelons, toutes les dispositions sont prises, en dépit de la montée de l’insécurité dans la sous-région, histoire de délivrer la jeunesse de Conakry, qui en manifeste un grand besoin.

«Il existe des systèmes de fouille automatique à chaque pas des lieux publics, même au niveau des hôtels en construction dans la zone de Conakry», a-t-il précisé.

Pour Fodé Ismaël Camara, «le pays éprouve d’énormes ambitions en termes de développement de l’industrie hôtelière, touristique et artisanale en faveur de sa jeunesse».

A noter, que c’est à la suite d’un drame national survenu à Lambanyi dans la commune de Ratoma, que le gouverneur d’alors, commandant Sékou Resco Camara a pris la décision de fermeture temporaire de ces plages et sites de recréation des jeunes. Une décision qui a été entérinée par son successeur suite à un autre drame national survenu cette fois-ci à Rogbanè, toujours dans la même commune, causant la mort des plusieurs adolescents.

agp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici